dimanche 30 décembre 2007

Le cake d'amour mode Peau d'âne

Peau d'Ane - Le Cake d'Amour

Il y a quelques jours, ce film est passé sur une des chaînes de la TNT, et en regardant cet extrait, je m'étais dit qu'il serait amusant de faire cette recette, mais je n'ai pas eu le courage de me lever de mon canapé où je m'étais affalée après ma journée de stage pour noter les proportions.

Mais parfois, il y a des coïncidences étranges qui arrivent, comme ce matin.
Je vois ma mère commencer à préparer ses ingrédients pour un gâteau qu'elle avait trouvé sur une page de magazine mise de côté. Je m'approche pour regarder ce qu'elle prépare, et bien en plein dans le mille c'était le cake d'amour façon peau d'âne.
J'aurai voulu le faire exprès, je n'y serai pas arrivée.

Donc voilà ça tombe plutôt bien, et quand je vois que en plus il y a l' extrait disponible sur DailyMotion et bien là, je dois m'y résigner, une force supérieure m'oblige à vous parler de ceci et à vous donner la recette.
En comparant bien, elles se ressemblent, mais il y a de petites différences quand même.
Mais ça ne lui empêche pas d'être tout simplement délicieuse.

Par contre si quelqu'un se sent l'envie de tester la recette donnée dans l'extrait, qu'il me fasse signe, j'aimerai bien savoir si c'est réalisable.

Pour 6 personnes :

-250 g de farine
-175 g de sucre
-175 g de beurre mou
-4 oeufs entiers
-1/2 sachet de levure chimique
-5 cl de lait entier
-300 g de praline rose ( ici remplacées par des chouchous écrasés pour cause de non stock de pralines)
-40 g d'amandes effilées
-1 bague pour les amoureuses ;-)

Préchauffer le four à 160°C.
Prendre le soin de laisser ramollir le beurre dans une jatte. Y incorporer le sucre, la farine et la levure. Bien mélanger. Incorporer les oeufs un par un.
Verser peu à peu le lait et mélanger pour obtenir une pâte homogène.
Envelopper les pralines dans un morceau de tissu et utiliser un marteau pour les concasser grossièrement. Les incorporer dans la pâte.
Badigeonner de beurre un moule à cake et y verser la pâte. Faire cuire pendant 1h15.
Faire griller les amandes dans une poêle antiadhésive sans ajouter de matière grasse.
A la sortie du four, laisser refroidir le cake sur une grille et faire chauffer deux cuillères de gelée de pomme ou de coing pendant deux minutes. Répartir sur le dessus du cake et saupoudrer avec les amandes effilées.

mardi 25 décembre 2007

Joyeux Noël à tous!


Voilà tout est dit dans le titre!
Profitez bien de vos familles, amis, des gourmandises du réveillon/repas de Noël et à bientôt pour de nouvelles recettes.

KKVJ : Where do you live?


Le jeu organisé par cuisine plurielle me donne une bonne occasion de vous faire découvrir mon lieu de vie ou plutôt devrai-je dire mes lieux de vie.

Je suis née à Lens et j’y ai vécu jusque mon entrée en fac il y a 4 ans, et j’y retourne chaque semaine pour passer le week-end chez mes parents.
Lens…..Ville hautement connue pour son équipe de football, son public, le meilleur de France paraît-il. Je ne peux donc décemment ne pas parler du stade Bollaert. Jusque cet été je n’étais pas une bonne lensoise car je n’avais jamais été à un seul match de foot mais j’ai réparé ça depuis preuve en image une photo des tribunes.


Pourtant Lens, ce n’est pas juste une équipe de foot.
Elle fait aujourd’hui parler d’elle car elle va accueillir la nouvelle antenne du musée du Louvre. Cette ouverture va permettre de dynamiser le secteur du tourisme peu représenté encore dans la région lensoise.

Malgré la destruction de la ville pendant les guerres mondiales, il y a des choses à voir. Le centre ville dans un style Art Déco, et surtout les traces laissées par le passé minier. Comment ne pas parler des fameux terrils ou encore de la faculté Jean Perrin qui autrefois abritait les bureaux des mines ?












(photos tirées du site :
www.cudl-lille.fr/index.php?p=549&art_id=12403.)

Mais depuis 4 ans études obligent, je suis devenue Lilloise.
Lille ou la capitale des Flandres. C’est une ville magnifique où il fait bon vivre.
On peut se balader sans fin dans le Vie
ux Lille et découvrir à chaque fois de jolis endroits. Ma préférence va à la petite place de l’Oignon, bien cachée mais tellement jolie.









La grande place est magnifique en hiver, avec la grande roue tout illuminée et les éclairages publiques qui habillent le beffroi. D’ailleurs je trouve que Lille est superbe la nuit justement à cause des ces éclairages qui subliment chaque monument à l’image de la Grande Catho, campus de la faculté catholique de Lille.


Pour les sportifs, et les flâneurs, le coin nature par excellence, c’est la Citadelle de Lille. On y croise aussi bien des joggers fous, donc je fais parfois partie mais pas en ce moment, il fait trop froid comme des familles venues se promener avec leurs chiens et faire un tour au Zoo tout proche.





Et enfin pour les étudiants, comment ne pas parler du quartier de la soif, autrement dit, rues Solférino/ Massena où on peut y trouver une concentration assez phénoménale de restaurants dont certains très sympas, de bars et de boîtes. C’est simple c’est le quartier le plus animé de la ville après 22h.

Donc, vous l’aurez compris, la semaine jusqu’au vendredi soir, je suis Lilloise et le week-end Lensoise. Je n’ai pas de préférence entre ces deux villes. Toutes les deux ont des inconvénients et des avantages. Lille est agréable par la liberté qu’elle m’accorde, mais j’aime aussi la tranquillité de Lens.
En me baladant sur le net pour y trouver quelques-unes unes des photos qui illustrent mes propos, je suis tombée sur une visite virtuelle du centre ville de Lille. Comme c’est assez bien fait je trouve, je vous mets le lien histoire de vous donner envie de venir flâner dans ses rues.
http://visitelille.e-fijy.com/

dimanche 16 décembre 2007

Ma production du week end : muffins

Hier en revenant de ma semaine de stage sur Lille, j'ai essayé la recette de muffins légers à la noisette et au café de Meelili.
Il faut dire qu'elle m'avait tapée dans l'oeil, et je voulais la tester en prévision d'une soirée entre amis. Ba oui, j'aime bien savoir si ce que j'apporte est bon ou pas.
Ici, impeccable, j'ai bien aimé, surtout quand ils étaient tièdes, leur petit goût de noisette est irrésistible. Mais par contre, je ne les retiens pas pour ma soirée, car comme on est un peu nombreux, je devrai en faire pas mal, et je ne pense pas avoir le temps de tous les faire cuire. Ba oui, avec la recette je n'ai eu que 8 muffins, et on va être une petite dizaine de gourmands, donc pas très adapté. Mais pour une recette entre filles pas trop nombreuses, c'est tout à fait approprié, surtout qu'ils sont légers!

Pour 8 gros muffins :


- 1 yaourt au lait entier
- l'équivalent d'un demi pot de yaourt de lait.
- 150 grammes de farine avec levure incorporée
- 90 grammes de sucre
- 1 oeuf
- 60 grammes de noisettes en poudre
- extrait de café

Mélanger la farine, le sucre, la poudre de noisette.
A part, mélanger l'oeuf, le lait et le yaourt. Ajouter petit a petit la préparation sèche à la préparation liquide en fouettant. (pour la préparation de café, ajouter 1 cuillère a café d'extrait de café)
Disposer dans les moules a muffins et cuire 15 minutes a 180°C.

samedi 15 décembre 2007

Parce que demain c'est dimanche.....

Pourquoi ne pas tester des scones pour le petit déjeuner ou le brunch?
Les scones nous viennent d'Angleterre, et permettent d'offrir une alternative intéressante au pain, brioche et sont généralement servis avec de la confiture et de la crème.

J'avais déjà essayé une recette de scones "légers" au tout début de ce blog, où on remplaçait le beurre par de la crème liquide et le sucre par de la limonade, mais ceux ci sont tout aussi bons. Pas trop sucrés, ni trop gras, ils seront délicieux tièdes ( c'est important) avec un peu de confiture à la fraise.
Et avec des pépites de chocolat, c'est pas mal non plus.

Ingrédients :

-225g de farine
-2 càs de levure chimique
-25g de beurre
-25g de sucre
-100ml de lait
-1 petit oeuf entier ( il faut vraiment en prendre un petit sinon la pâte sera trop collante pour être étalée et découpée)
1/2 pincée de sel
1/2 poignée de raisins secs, ou de pépites de chocolat, ou nature

Préchauffer le four à 220°C.
Mélanger la farine et la levure chimique. Ajouter le beurre en morceau et mélanger la pâte avec la main jusqu'à obtenir une préparation sablonneuse.
Ajouter alors le sucre et le sel, le lait et l'oeuf. Vous devez alors obtenir une pâte plutôt ferme. Ajouter enfin les raisins ou les pépites de chocolat.
Étaler la pâte sur une épaisseur de 3 à 4 cm. Découper des ronds avec un emporte-pièce.

L'idéal est d'avoir une vraie "coupure" de la pâte. Cela permet de mieux faire gonfler les scones. Il faut donc éviter de former de petites boules avec la main. Saupoudrer de farine et poser les scones sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Mettre au four pendant une douzaine de minutes. Les scones doivent légèrement brunir.
Laisser tiédir et déguster.

Source : Chocolat et caetera

dimanche 9 décembre 2007

KKVJ : ma participation au "Blog moi ton Cook Toy"



Voilà une bonne occasion de vous parler d'une chose que j'aime particulièrement, que je consomme régulièrement et qui n'est pas encore très représentée dans ce blog, le CAFE!
Ce qui va m'amener à vous présenter mon cook toy favori, un mousseur à lait. Le rapport? c'est très simple. Le café j'aime, mais pas cet espè
ce de machin noir, pur, horrible à boire.
Moi j'aime les cafés de filles, ceux aromatisés, avec de la crème ou du lait, bref ceux du Nothing Hill pour ce qui connaissent ce café Lillois.
Mais bon, je ne vais pas y aller tous les jours, donc, j'utilise mon mousseur à lait pour rendre un banal café au lait en quelque chose de tout de suite plus sophistiqué vi
suellement parlant.
Voyez par vous même



Le principe est très simple. Il suffit de plonger le mousseur à lait dans la tasse de café au lait, et ensuite de faire des mouvements de bas en haut pour que la mousse se forme.
Une autre alternative pour obtenir plus de mousse est de prendre du lait froid, de le verser dans un verre étroit, de le sucrer un peu, et de faire la même chose pour obtenir une mousse que l'on peut déposer à la surface du café. Bref, c'est tout simple et ça prend deux minutes.
Mon mousseur à lait, je l'ai trouvé à ikea, si mes souvenirs sont bons, à moins de 3 euros. Et ça marche aussi pour une tasse de chocolat chaud.

[Edit du 4/01/2008] le prix exact est de 1.99 euros. Faites vous plaisir ;-)



Et toujours pour transformer son café au lait, j'ai dernièrement trouvé en grande surface des sticks de la marque Monin, aux arômes de vanille, caramel, noisettes.
Les règles du jeu ici
Et une recette de café originale à tester, le café d'Amsterdam

samedi 8 décembre 2007

J'étais passée à côté d'un classique, la tarte au Toblerone!

Je n'avais encore jamais remarqué qu'il manquait une recette dans ce blog, qui pourtant aurait du être parmi les premières à être postées : une recette de tarte au chocolat!!!
Mais pour ma défense, c'est que je n'en fais pratiquement jamais car je ne suis jamais tombée sur une recette à tomber par terre. Ou plutôt, je n'étais jamais tombée car maintenant c'est chose faite grâce à une recette du Blog de Mimine : la tarte au Toblerone.
Avec un nom, comme ça, moi je ne pouvais que dire, viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite il faut que je l'essaie!!!!!!! Et par chance, j'avais un peu de Toblerone qui se morfondait au fond de mon placard.
Avec un tel signe du destin, moi je ne pouvais pas résister, et je ne l'ai pas regretté :cette tarte est aussi bonne tiède que froide, avec un bon goût de chocolat qui fond dans la bouche. Un ré-gal.

Ingrédients :

-1 pâte sablée*
-200 g de chocolat noir
-2 oeufs + 3 blancs
-25 g de sucre
-150 g de Toblerone
-30 cl de crème fraîche
-20 cl de lait concentré non sucré
-1 cuillère à café de fécule de maïs



Couper le Toblerone grossièrement, et réserver.
Faire fondre le chocolat au bain marie, hors du feu, ajouter les oeufs et les blancs d'oeufs, mélanger à l'aide d'un fouet, puis ajouter la crème, le lait concentré non sucré, le sucre et la fécule. Bien mélanger.
Garnir un moule à tarte avec la pâte (en conservant la feuille de cuisson pour un démoulage plus facile). Déposer les morceaux de toblerone, et verser la garniture.
Faire cuire 35 à 40 min à 180°C. Le centre de la tarte ne doit plus trembloter. Déguster tiède ou froid

* Recette de la pâte sablée de Guy Savoy :
-90 g de beurre
-50 g de sucre glace
-1 sachet de sucre vanillé
-18 g de poudre d'amande
-1 pincée de sel fin
-1 oeuf
-150 g de farine

Mélanger les sucres, la poudre d'amande, et la farine.
Ajouter le beurre pommade et l'oeuf. Laisser reposer la pâte 30 minutes au réfrigérateur.
L'étaler et la faire cuire dans un moule de 26 cm de diamètre à 160 °C (th6) pendant 15 min.

samedi 1 décembre 2007

Mon obsession : Victoria Sponge Cake au chocolat

Le hasard, et déception, ce sont bien les mots qui peuvent résumer mon histoire avec ce gâteau made in England.
Hasard quand la première fois j'y ai goûté. J'avais une dizaine d'année... et pendant longtemps, ce gâteau était pour moi le gâteau au chocolat super bon de l'anglaise du marché du Touquet, celui que j'espérais avec impatience à chaque été quand je retournais y passer quelques jours.

Sous le charme de ce gâteau, en particulier de la petite crème au chocolat, j'essayais de deviner les ingrédients qui la composaient pour pouvoir la reproduire chez moi.
Il y avait du beurre, du sucre glace, du cacao en poudre je pense, et je me revoie dans la cuisine de ma mère essayant de retrouver ce goût qui m'avait tant marqué, ajoutant un peu de chaque ingrédient, corrigeant le mélange sans jamais parvenir à me rapprocher du résultat espéré.
Puis il y a presque deux ans, le hasard s'en mêle encore et me révèle le nom de ce gâteau
"Sponge Cake au Chocolat". (C'est tout de suite plus court à dire, et plus chic quand même.)
Mais ce n'était pas tout, j'apprenais aussi qu'il y avait une recette dans le petit livre " Cookies Muffins & Co" de Pascale Weeks.
Très vite, je l'achète et je teste. C'était presque le même, juste assez ressemblant pour me rappeler de façon fugace ce que je recherchais, mais pas assez pour que je puisse dire, c'est LE même.

Et puis, j'en ai déjà parlé ici, et ici, je me suis procurée un autre livre avec des recettes anglaises dans lequel il y avait aussi une recette de Victoria Sponge Cake.
Têtue comme je suis, je l'ai testée, en espérant que cette fois ci serait la bonne. Mais pas encore. Ce n'était pas le gâteau de mes rêves.
Mais peut être que c'est votre gâteau de rêve, je vous mets donc la recette.
Si jamais l'un ou l'une d'entre vous a pu goûter celui du marché du Touquet, et qu'il arrive à reproduire cette crème au chocolat, qu'il me fasse signe.....

Pour la pâte :

175 g de farine
2 cuillères à café de levure chimique
2 cuillères à soupe de cacao
150 g de sucre en poudre
2 cuillères à soupe de mélasse ( remplacée ici par du sucre brun)
2 oeufs moyens
15 cl de lait chaud
15 cl d'huile végétale

Pour l'appareil :
50 g de beurre
175 g de sucre glace
25 g de cacao
2 cuillères à soupe d'eau chaude

Dans une terrine, mélanger la farine, la levure, le cacao et les sucres.
Dans une autre, travailler les oeufs, l'huile et le lait. Verser sur la farine et mélanger soigneusement.
Verser la pâte dans deux moules à manqué de 18 cm de diamètre, graissés et garnis de papier sulfurisé.
Mettre au four préchauffé à 170° 40 à 45 minutes. Vérifier la cuisson du bout des doigt, la pâte doit présenter une certaine élasticité.
Patienter 2 à 3 minutes avant de démouler et laisser refroidir sur une grille.
Pour l'appareil, travailler le beurre et le sucre glace en pommade. Ajouter le cacao et l'eau chaude. Bien mélanger.
Là vous avez deux choix possibles, soit n'en recouvrir que l'un des deux gâteaux, sur lequel vous poserez le second.
Soit faire comme ici, en recouvrir les deux. C'est plus gourmand!!!

dimanche 25 novembre 2007

Petite variation autour de deux recettes


Le temps d'une petite pause, l'idée m'est venue de vous présenter deux recettes modifiées, détournées de précédents posts.

Depuis quelques temps, nous vivons dans un monde de cuisine, les émissions, les articles à ce sujet se multiplient. Ouvrez le moindre mag
azine ou journal, et vous êtes sûrs d'y trouver une recette ou à plat à préparer.
Ainsi cuisiner est devenu tendance, et nous sommes submergés par des recettes toutes plus tentantes les unes que les autres.
Alors bien sûr,
on est tenté de toujours tester de nouvelles saveurs, de découvrir de nouvelles associations,( et là je parle en connaissance de cause, si vous voyez ma liste sur Blog Appetit et les autres recettes que j'accumule par ailleurs...)
Et parfois, on en découvre une que l'on adore, et on jure mordicus qu'elle deviendra un de nos classiques, pour aussitôt l'oublier dans notre boulimie de tests.
Alors, le temps d'une pause, se replonger dans ses bases ou ses classiques et les modifier, ce n'est pas mal aussi non?


Tout ceci pour vous présenter ça.

Tarte triple saveur


Comme la photo ne le montre pas, cette tarte était composée de trois saveurs différentes.
De dehors en dedans :
-chocolat
-café
-vanille
Le tout relevé d'une pointe de rhum ambré et saupoud
ré d'amandes effilées.
Allez, une petite vue du dessus


Et pour finir la deuxième variation

Cake Rhum Pépites de chocolat

Le titre parle de lui même....
Et là, j'ai envie de vous proposer un petit jeu. A vous de deviner à partir de quelles recettes je suis partie pour en arriver à celles ci.
La réponse la semaine prochaine ;-)

[Edit du 1 décembre]
bon, personne n'a voulu jouer, mais je donne quand même la réponse à ma question de la semaine dernière.
La tarte triple saveur a été adaptée de ma recette de tarte universelle, recette ici.
C'était assez facile à trouver, je n'avais fait que deux recettes de tartes jusqu'alors ;-)
Et pour le cake, là c'était un peu plus difficile car j'en ai déjà testées pas mal, vous trouverez la version originale ici.

samedi 17 novembre 2007

Pour me donner du courage


Comme je l'ai déjà expliqué dans le billet précédent, je suis en révisions, mais je tenais avant de retourner à mes cours de Cardiologie, de Pédiatrie et autres joyeusetés vous dire à bientôt sur une note sucrée.

Il y a quelque temps, j'ai essayé le cake de Loukoum au Bailey's, qui l'avait elle même trouvée ici si mes souvenirs sont bons
Ce cake, je l'avais particulièrement aimé, parce que j'adore le Bailey's, et je trouve que quand on le met dans un gâteau ou un cake,on ne le sent jamais assez (enfin, ça c'est peut être justement parce que je n'en ajoute pas assez), mais avec cette recette, et bien, j'ai trouvé mon bonheur. C'était parfait!( Gros instant de doute sur cette phrase, est ce que en la lisant, on peut penser que je suis alcoolique? Ça va faire rire les personnes qui me connaissent ça...)
Donc, non seulement c'est un régal pour le palais, mais aussi pour les yeux. Mais regardez cette jolie couleur caramel!!! Cela m'avait
vraiment frappée quand j'avais fait ce cake.
Bien sûr, n'oubliez pas que la consommation d'alcool est dangereuse pour la santé, donc modération, et abstention pendant la grossesse!!

Pour un tout petit moule à cake 15 x 8 centimètres ( pour 4 gourmandes d'après Loukoum)

-65g de beurre mou
-75g de vergeoise brune ( si mes souvenirs sont bons, j'avais du en prendre de la vanillé)
-75 ml de Bailey’s
-2 oeufs
-75g de farine
-½ cuillère à soupe de cacao non sucré

Préchauffer le four à 180°.
Fouetter le beurre et la vergeoise en crème. Ajouter le bailey’s puis les oeufs un par un tout en continuant de battre. Ajouter ensuite progressivement la farine et le cacao. Bien mélanger. Verser dans un moule beurré. Cuire environ 40 minutes (la lame de couteau plongée dans le cake doit ressortir propre du gâteau).

Sur ce, et bien à bientôt !!

De retour après deux semaines à Lille et une jolie surprise, une nomination au Blogger Award


Et oui,je ne suis vraiment pas très présente sur la blogosphère en ce moment, et j'en suis désolée, mais c'est un cas de force majeure!! Je suis hantée par le spectre de ..... mes examens. Là je suis d'ailleurs en révision depuis hier, et mes épreuves sont prévues pour la semaine prochaine, donc excusez moi d'avance mais je ne serai pas très présente encore jusque début décembre. Mais après promis, festival de cuisine!!

Donc étant plus dans mes cours que dans les moules à cakes ou à muffins, j'ai été d'autant plus surprise et flattée que Pat du blog Les petits plats de Pat91620 me décerne un award.
Comme mes posts sont assez irréguliers si on compare au temps béni des vacances d'été, je ne m'y attendais mais absolument pas du tout, alors un grand merci, parce que ça m'a montré que j'ai eu raison de surmonter mon hésitation à créer ce blog. Pour être honnête, j'ai longtemps remis à plus tard le fait de me lancer et de venir partager avec vous mes recettes car je craignais de commencer quelque chose que je ne pourrais pas entretenir correctement par manque de temps. Mais je vois que des gens me lisent régulièrement, essayent mes recettes et pensent à moi même quand je ne suis pas très présente, et cela me fait énormément plaisir. Alors merci à Pat et merci à vous tous de me lire et de prendre le temps de me laisser des commentaires sur ce qu'il vous plaît ici.

Je rappelle le principe avant de vous donner ma sélection (sûrement pas très originale car ces blogs ont sûrement déjà eu une ou plusieurs nominations, mais comme ce sont mes préférés, et bien ils en auront une de plus!)

Si et seulement si vous faites partie des personnes récompensées, publiez un article sur votre blog où vous ferez apparaître à vôtre tour 5 blogs que vous appréciez beaucoup, avec leur liens pour pouvoir les visiter.

Faites un lien vers ILKER, pour que l'on sache d'où vient le prix.


Les nominés sont :

-Loukoum du blog Beau à la Louche : on ne la présente plus, mais j'aime beaucoup errer sur son blog, les photos sont sublimes, ses recettes aussi, et bien que je suis loin de vouloir tout réaliser elle a su à plusieurs reprises me tenter, ce que je n'ai jamais regretté, d'ailleurs, cela vous allez très vite vous en rendre compte.

- Emilie de Guest What : car j'aime beaucoup le ton de ce blog, et les recettes qui y sont présentées, de part leur simplicité. Et j'allais oublier la petite citation qui accompagne chaque billet!

- Mimine de la cuisine de Mimine : ou le paradis de la gourmandise

- Lolotte du Blog Notes de Lolotte pour sa gentillesse, ses jeux et ses recettes sucrées!

- Eryn : originalité, photos appétissantes, un blog que j'ai découvert sur le tard par rapport aux précédents mais toutes les bonnes choses arrivent à point à celui qui sait attendre non?


samedi 3 novembre 2007

Soupir des Fées

Bien que le 31 octobre soit déjà passé, et que ces petits gâteaux anglais sont traditionnellement réalisés pour cette date, je ne résiste pas à l'envie de vous les présenter.
Sous ce nom poétique se cachent de délicieuses petites meringues aux amandes, recouvertes de chocolat.
Mais ne vous y trompez pas, il y a de la magie là dessous. Vous vous retrouvez avec tout un tas de petites meringues et dès que vous avez le dos tourné, il n'y en a plus.... Étrange non?


Pour 20 meringues :

-2 blancs d'oeuf
-50 g de sucre glace
-50 g d'amandes râpées
-50 g d'amande concassées

-50 g de chocolat noir
-15 g de beurre

Battre les blancs en neige ferme mais pas trop tout de même.
Ajouter la moitié de sucre glace en battant toujours. Puis à l'aide d'une cuillère métallique, verser en remuant (sans battre) le reste du sucre et les amandes.

Sur la plaque beurrée du four préalablement chauffé à 110°C (th3) déposer des petits tas d'environ 6 cm de diamètre. Laisser cuire 25 à 30 minutes.
Les meringues ne doivent pas dorer.
Les faire refroidir sur une grille puis faire fondre le chocolat noir pour réaliser le glaçage.


(Cette recette est tirée du même ouvrage
que le Coffee & Walnut Cake)

samedi 20 octobre 2007

Cake moelleux au chocolat pour affronter le week end

Il commence à faire froid...
Un signe qui ne trompe pas.....


Mon chat qui squatte le radiateur, petit veinard!! (ils ont la belle vie quand même nos animaux de compagnie). On admira la posture pin up pattes croisées.

Bref, moi tout ça ça me donne envie de chocolat, alors pour commencer le week end, je mords à pleines dents dans ce cake, tiré du magasine Avantage d'octobre 2004.

Cake moelleux au chocolat

Pour 8 personnes :

-120 g de chocolat noir
-25 g de cacao pour en poudre
-1 cuillère à soupe de sucre vanillé
-150 g de beurre mou
-150 g de sucre roux
-170 g de farine
-2 oeufs
-1 cuillère à café de levure chimique
-15 cl d'eau très chaude

Préchauffer le four à 190°C (th5).
Faire fondre le chocolat.
Battre le beurre, le sucre, la farine, le sucre et le sucre vanillé. Ajouter les oeufs un par un en fouettant. Ajouter le chocolat tiédi et refouetter.
Mélanger farine, levure, et cacao et les incorporer au mélange précédent, en alternant petit volumes de farine et d'eau. Ceci permet d'obtenir une pâte assez fluide.
Verser le tout dans un moule à cake et enfourner 30 min. Baisser la température à 170°C, et cuire encore 15 min.
Le cake est cuit quand une aiguille enfoncée à coeur ressort à peine collante.
Démouler et laisser refroidir sur une grille.

Ce cake fond dans la bouche quand on le déguste tiède ou dans les heures qui suivent la cuisson. N'attendez pas trop longtemps pour le déguster ( facile, c'est impossible d'y résister), car laissé à l'air libre il devient vite plus sec.

(Le glaçage du dessus a été fait au pifomètre avec un peu de beurre ramolli, une cuillère à café de cacao et de sucre glace jusqu'à obtenir une consistance permettant de l'étaler.)

dimanche 14 octobre 2007

A l'heure du thé , les noix ce n'est pas mauvais

Quelle semaine!! J'ai à peine le temps de venir ici, mais je le prends quand même, j'en ai marre de revoir mes cours. Mes examens arrivent vite cette année, à la fin du mois de novembre, avec un programme assez chargé, mais bon, après le stage commence et ça ça sera vraiment bien.

Changement brutal de sujet, passons à l'heure anglaise. Non, mieux encore, un saut dans le temps pour se situer plus précisément à l'heure du thé. Dernièrement, j'ai trouvé à la médiathèque un vieux livre de cuisine anglaise, "Tea Times" De Jane Pettigrew's. Celle ci tient un salon de thé à Londres, et son livre reprend la plupart des gourmandises qu'elle peut y servir.
Et j'ai craqué sur celle ci, toujours adaptée à la saison, même si il n'y a pas de pommes ( je commence un peu à saturer des pommes en fait, je crois que ça se voit...). Là place à l'ingrédient star, j'ai nommé les noix!!!
Je vous entends d'ici, les noix c'est pas bien, c'est gras ça fait grossir etc etc mais en fait (toujours d'après Wikipédia
) "sur le plan diététique et vis à vis des risques cardio-vasculaires, ce fruit s'avère intéressant d'une part car ses lipides sont essentiellement polyinsaturés (72 % du total des lipides) et, d'autre part, par sa teneur en magnésium et fibres, reconnus comme étant des facteurs protecteurs".

Donc plus d'excuse, vous avez le droit de vous servir une part de Coffee & Walnut Cake

Pour la pâte :

-175 g de farine avec une pincée de sel
-1 cuillère à café de levure chimique
-150 g de beurre
-150 g de sucre en poudre
-3 oeufs moyens
-5 cuillères à café de café soluble ( beaucoup trop!! 2 cuillères à café suffisent, sauf si vous êtes accros au café bien sûr)
-1 cuillère à soupe d'eau bouillante
-75 g de noix hachées.

Pour le glaçage :
-175g de sucre glace
-110 g de beurre
-1 cuillère à café d'eau
-2 cuillères à café de café soluble
-9 à 10 cerneaux de noix

Dans une terrine, mélanger la farine, le sel, la levure chimique.
Dans une autre travailler le beurre et le sucre en pommade. Ajouter les oeufs un par un, en versant une cuillère à soupe de farine après chaque addition. Remuer vigoureusement.
Incorporer le reste de farine. Battre à nouveau. Dissoudre le café dans l'eau bouillante, et le verser dans le mélange. Ajouter aussi les noix et bien remuer.
Verser la préparation dans deux moules à manqué de 18 cm de diamètre, beurrés et farinés ou garnis papier sulfurisé, c'est au choix.
Mettre au four préchauffé à 180°C 35 à 40 minutes. La pâte doit être ferme.
Démouler et laisser refroidir sur une grille.
Pour le glaçage travailler le sucre glace le beurre, le café dissous dans l'eau chaude. Ajouter un peu de sucre glace si le mélange vous semble trop liquide. Il doit être assez épais.
Tartiner alors le dessus d'un gâteau sur lequel il faudra poser le second. Recouvrir l'ensemble et dessiner des motifs décoratifs à la pointe du couteau, et décorer de cerceaux de noix.

Bref, pour ceux qui connaissent, c'est le même principe que pour réaliser un Victoria Sponge Cake au chocolat.

dimanche 7 octobre 2007

Comment d'un peu de culture sur la poire arriver à une recette? mode d'emploi

Parce que automne ne rime pas qu'avec pomme, et que j'ai aussi envie de proposer autre chose, cette fois ci, je vais parler un peu de poires.
Un peu de culture d'abord, la poire est un fruit qui comme l'avocat ou la banane ne mûrit pas de façon satisfaisante sur l'arbre. Sa chair y devient sablonneuse ou granuleuse d'où l'intérêt de la cueillir avant et de la laisser mûrir tout doucement avant de la consommer.
De plus, la poire est passée dans le langage courant sous forme d'expressions dont la plus connue est certainement prendre quelqu'un pour une poire, mais il en existe d'autres tout aussi amusantes

  • On garde une poire pour la soif signifie que l'on garde des réserves.
  • Faire avaler des poires d'angoisse à quelqu'un, c'est lui donner du chagrin.
  • Il ne lui promet pas poires molles se dit lorsqu'un homme en menace un autre.
  • Entre la poire et le fromage c'est sur la fin du repas, lorsque la gaieté que donne la bonne chère fait qu'on parle librement.
  • Une poire molle désigne quelqu'un qui manque de volonté, de caractère.
  • La poire est aussi le visage (s'en prendre plein la poire signifie qu'on prend un choc de face).
(Source Wikipédia)

Comme nous nous sommes bien culturés ( ;-) ), il est maintenant temps de s'offrir une petite récompense (tous les prétextes étant bons...), avec du cake au chocolat et à la poire

Tiré du magasine Avantage, octobre 2007 page 189

Pour 6 personnes :

-1 belle poire
-1 cuillère à soupe de citron
-80 g de farine
-20 g de chocolat à 70% de cacao
-20 g de cacao pur en poudre
-70 g de beurre mou
-75 g de sucre fin
-1 gros œuf
-6 g de levure chimique
-1 cuillère à café de semoule très fine

Préparer la poire : peler, épépiner et la couper en petits morceaux. Les rouler dans du citron et les étaler sur un linge propre pour les faire sécher
Préparer la pâte : battre le beurre et le sucre en pommade, ajouter l’œuf en fouettant.
Chauffer le chocolat à feu très doux et lorsqu’il est mou à cœur, le mêler à la pâte
Mélanger farine cacao et levure et incorporer à la pâte au fouet
Mêler dans un bol poire et semoule
Étaler la moitié de la poire dans un moule, recouvrir de la moitié de la pâte. Semer de la moitié de la poire restante et couvrir du reste de la pâte.
Placer au moins 30 min au réfrigérateur et préchauffer le four à 210°C (th 7). Enfourner 5 minutes, puis baisser à 180°C (th 4) et cuire 40 minutes.
Une aiguille enfoncée à cœur doit ressortir sèche.

Pour plus de gourmandise, on peut également remettre le gâteau à l’endroit. pour cela, attendre 10 minutes avant de le démouler, et le mettre lit de poire en haut. Déguster tiède avec du sorbet de poires.

En réalisant cette recette, j'avais apporté quelques modifications, pas d'étages de poire/ pâte, j'avais tout mélangé!!


samedi 6 octobre 2007

Pour la bonne cause

Vous avez sûrement entendu parler et même participé à la chaîne Rose lancée par Requia.
Avant de me lancer dans la blogosphère, je suivais ça de plus au moins près, en allant de blogs en blogs, tout en trouvant l'idée très belle et porteuse de valeurs fortes.
Pour continuer à propager ces valeurs, vous pouvez télécharger gratuitement le livre rose de toutes les recettes qui ont participé à la chaîne . Et en plus, à chaque téléchargement , un euro est reversé à l'association "cancer du Sein, parlons en".











Première viennoiserie du blog : une brioche SANS MAP

Un petit paradoxe pour ce soir. Pas de pommes mais pourtant je reste toujours dans le thème car la recette qui va suivre s'accordera parfaitement avec ma gelée.
Et devant vos yeux émerveillés, elle arrive, délicieusement tendre et gourmande, LA Brioche traditionnelle au beurre et sans MAP en plus!

Cette recette, je la conserve précieusement, car elle ne nécessite pas d'investir dans MAP et autres outils sophistiqués, mais elle permet d'obtenir une brioche à la texture légère,
fondante, comme à la boulangerie.

Aller, c'est parti pour ma première viennoiserie du blog!!

Brioche traditionnelle au beurre ( recette trouvée derrière un sachet de levure Briochin)


Pour 6 personnes :

-250 g de farine
-1 sachet de levure du boulanger Briochin
-3 cuillères à soupe de lait

-2 cuillère à soupe d’eau
-2 œufs de taille moyenne
-1 jaune d’œuf

-100 g de beurre
-2 cuillères à soupe bombées de sucre
-1 cuillère à café rase de sel

Beurrer un moule à cake
Dans la terrine mélanger la farine avec la levure et ajouter l’eau et le lait tièdes et pétrir une minute.
Incorporer le sucre le sel et les œufs et pétrir 10 min jusqu’à l’obtention
d’une pâte homogène.
Ajouter le beurre en trois fois en pétrissant jusqu’à ce qu’il soit bien incorporé et que la pâte se détache de la terrine.
Recouvrer la terrine d’un torchon et laisser monter pendant 50 m
in dans un endroit entre 20 et 25°C
Pétrir à nouveau la pâte pendant une minute et la découper en 6 parties égales. Les façonner en boule et les disposer dans le moule à cake (confer photo).
Recouvrir d’un torchon et laisser monter 70 minutes.
Préchauffer le four à 1810°C et dorer le dessus de la brioche avec le jaune d’œuf
Enfourner pendant 35 minutes.
Démouler à la sortie du four.

dimanche 30 septembre 2007

Pour fêter ça...


Ce matin, j'ai reçu un mail de Blog-appetit m'informant que j'étais (enfin) inscrite. Juste au moment où je commençais à désespérer.... Mais là, je suis toute contente.
Alors pour fêter ça, j'ai envie de mettre un récapitulatif de mes recettes coup de coeurs et je vous invite à les (re)découvrir. Il n'y a pas d'ordre de préférence, parce qu'elles sont toutes bonnes !! :-p

Les nominés sont :
-
Cake au chocolat de Christophe Felder : un grand classique de la blogosphère, mais ce n'est pas pour autant qu'il ne faut pas l'essayer, il est horriblement bon!!
-
Cake au goût de speculoos : ce cake aura toujours pour moi un goût de vacances, étant donné les conditions particulières où je l'ai testé pour la première fois.
-
Cake fondant au chocolat noir : impensable que je ne cite pas celui là, il a toujours tellement de succès!!
-
Riz au lait : recette inratable et d'une simplicité extrême
-
Soufflé au chocolat, coeur coulant au nutella : pour les fans du restaurant l'Arrière-Pays de Lille
-
Le gâteau au chocolat de mon enfance : un classique familial associé à pleins de bons souvenirs...
-
sablés tout fondants au chocolat : certainement le coup de coeur de mes amis, ils m'en ont souvent reparlé.
-
cookies amandes et chocolat : tout simplement délicieux
-
cookies de mon enfance : parce que tout le monde a sa recette de cookies, voici la mienne
-
pancakes : pour changer des crêpes
-
café d'Amsterdam ou Koffietaffel : parce qu'il n'y a pas seulement à manger ici mais aussi à boire ;-)

Si vous voulez découvrir d'autres gourmandises, il y a bien sûr l'index des recettes.

samedi 29 septembre 2007

Je trouve génial!!

En lisant un magazine qui traînait chez moi (Mode et Travaux de Octobre 2007), je suis tombée sur une table de conversion qui permet de mesurer sans balance. J'ai trouvé ça tellement génial que je ne résiste pas à l'envie de vous la mettre à disposition.

( cliquer sur la photo pour l'agrandir)

Pressée oui? Mais rusée aussi

Parce que parfois on a pas le temps, mais on a envie de manger quelque chose de bon, de "fait maison", il faut savoir ruser.
Et c'est là que les produits du commerce peuvent nous aider. Qui n'a jamais utilisé de boîtes de conserves dans la réalisation d'un ragoût, ou d'une tarte??
De mon côté, j'utilise souvent des fonds de pâte en particulier la pâte feuilletée. La pâte brisée, je préfère encore la faire moi même.
Alors, avec de la pâte feuilletée et des pommes ( ba oui, je suis encore dans mon thème de saison), on fait quoi? Un chausson aux pommes géant!!!

Allez, c'est parti pour une recette tout en simplicité et pourtant très gourmande

-une pâte feuilletée du commerce

-4 ou 5 belles pommes
-2 cuillères à soupe de sucre

Couper les pommes en morceau, et les faire cuire avec deux cuillères à soupe d'eau pour obtenir une compote. Ajouter le sucre en fin de cuisson.
Étaler sur une tôle de cuisson la pâte et déposer la compote sur une moitié. Humecter avec un peu d'eau les bords et rabattre la pâte de manière à former le chausson. Faire une petite boutonnière sur le dessus.
Cuire à 180°C jusqu'à ce que le chausson soit bien doré.

Variations gourmandes : on peut aussi ajouter :
- un sachet de sucre vanillé, dans ce cas, on ne mettra plus deux cuillères à soupe de sucre.
- un peu de cannelle
- une pomme coupée en quartier sur le dessus de la compote pour un contraste entre le moelleux de la compote et le côté plus ferme de la pomme cuite au four.

( et aussi, j'ai dépassé le stade des 1000 visites, en n'étant même pas référencée sur Blog Appétit, (bien que j'ai déjà essayé plusieurs fois, je n'ai jamais eu de réponse), alors merci à toutes et tous!!)

dimanche 23 septembre 2007

Tarte ou crumble telle est la question


La gourmandise ou plutôt les envies gourmandes sont pour beaucoup d'entre nous je pense l'un des principaux moteurs de notre cuisine. On se réveille avec un matin avec une envie de cookies, de riz au lait
(bon là, je parle pour moi) et entre les deux on a pas forcément envie de choisir...
Bien sûr, il y a la petite voix de la raison qui chuchote, non Delphine ne fais pas ça, tu vas le regretter, et puis tu n'arriveras jamais à manger tout ça toute seule, c'est pas raisonnable etc etc, alors du coup, je suis bien obligée de choisir, et je remets une de mes envies à plus tard.

Mais aujourd'hui, je dis stop! Stop à la dictature de la raison, pourquoi n' aurait-on pas le droit de se faire entièrement plaisir?? Pourquoi devoir choisir entre une tarte aux pommes et un crumble aux pommes alors que l'on envie de manger des deux?
Ici, d'après mes cours de psychiatrie, je viens dans un premier temps de cibler les points faibles, c'est à dire, la gourmandise, puis les points forts c'est à dire la raison face à la gourmandise. Et voici la solution qui apparaît tel le sauveur de tous les maux, j'ai nommé la tarte crumble aux pommes ( comme quoi, ça peut servir un peu de reprendre les cours ;-) )

Bon, vous l'avez compris, je suis dans la logique d'hier où je vous disais que je commençais une série de recettes sur l'utilisation des pommes....

Pour 6 à 8 personnes :
-3 pommes
-100 g de beurre ou de margarine

-100 g de sucre

-1 paquet de sucre vanillé

-2 oeufs

-65 g de fécule de maïs

-65 g de farine

-1/2 cuillère à café de levure en poudre

-50 g de noisettes hachées ( des amandes pour moi)
-1 cuillère à soupe de Cognac


Pour la garniture
-50 g de farine
-35 g de sucre
-35 g de beurre


Couper les pommes en quartier que vous recouperez encore en plusieurs morceaux.
Travailler le beurre en crème pour qu'il devienne mousseux et ajouter les sucres et les oeufs un par un. Incorporer la fécule de maïs, la farine et le cognac en dernier. Beurrer le moule et étaler la pâte sur le fond et les bords. Parsemer le fond de tarte avec les amandes puis répartir dessus les pommes. Faire la garniture en mélangeant bien la farine, le beurre et le sucre. Répartir sur toute la surface du gâteau. Cuire 40 min dans un four préchauffé à 200°C

samedi 22 septembre 2007

Desperate Muffins


Elle arrive, sourire éclatant, tenue soignée, collier de perle, un panier de douceurs à la main, généralement rempli de muffins.
Mais des muffins particuliers, car ils sont pavés d’intention, bonnes comme accueillir un voisin, consoler quelqu’un, ou masquer de plus sombres desseins. De qui s’agit-il ? Facile, de Bree, une desperate housewife !
Bree, la parfaite ménagère, sûrement mon personnage préférée de la série. Elle qui est d’apparence si calme et posée est capable de faire tellement de choses, et pas forcément les meilleures….



Comme les fans l’ont remarqué, enfin ceux qui suivent la série, ces muffins sont apparus de façon assez fréquente dans les premiers épisodes mais ils sont devenus plus rares par la suite. Mais à chaque fois qu’on les voit à l’écran, ce sont eux la star, tous jolis et gonflés dans le panier décoré avec un ruban noué !

(photo trouvée sur le site http://www.desperatefans.fr/ )

Bref, je n’ai pas pour autant acheté le livre de recettes tirées de la série, trop commercial à mon goût. On voit vraiment que l’on veut viser toutes les classes de population, de la fameuse ménagère de moins de 50 ans, en passant par les ados car c’est une " série événement ", sans oublier la cuisinière.
Mais avant que ce livre ne paraisse, j’avais découpé dans un programme télé la recette des muffins de Bree que j’ai essayé il y a plusieurs mois, et à laquelle j’ai repensé il y a peu.
Comme vous allez le voir, cette recette est donnée en tasses. Au départ, quand je l’avais faite, je m’étais contentée de prendre une des nombreuses tasses à café qui traînent chez moi ( c’est maladif ça, je ne peux pas résister à en acheter, des mugs surtout) et au final, j'avais obtenu de jolis muffins bien gonflés, pas trop sucrés.Bref, que des points positifs pour cette recette trouvée dans un programme télé!!

(J'avais pris cette tasse, d'une contenance de 1/8 de L )

Puis j’ai repensé à cette recette suite à mon achat, car de cette façon, je pouvais tester la recette " à l’américaine ", avec les vraies proportions. Mais là, je n’ai pas vraiment été emballée. Les muffins sont trop compacts, bref, à l’avenir, je la referai comme au début.

Pour 12 petits muffins :

-3 tasses de farine
-une tasse de sucre
-deux œufs
-une demi-plaquette de beurre
-½ paquet de levure
-2 cuillères à soupe de lait
Bien mélanger le tout, et faire cuire 180°C trente minutes.

Ici, j’en avais fait de deux sortes, avec des framboises et des mûres, mais vous pouvez bien sur les faire au chocolat, ou à ce que vous voulez. L’important est de se faire plaisir…

Et juste une dernière chose, dans les posts à venir, je pense faire une série (déjà commencée la semaine dernière) sur l'utilisation des pommes, avec pleins de recettes toujours sucrées de saison.

dimanche 16 septembre 2007

Un petit ralentissement s'annonce

Et oui, je reprends les cours demain, et comme je n'ai pas le net sur Lille, je ne pourrai poster que pendant le week end, si j'ai le temps....

Mais pour vous faire patienter jusque la semaine prochaine, voici une recette de gelée qui vous permettra d'écouler toutes les pommes du jardin en surnombre. Si 2007 n'aura pas été comme 2006 l'année des tomates, elle aura au moins le mérite de nous offrir de superbes pommes bien sucrées.


Pour environ 5kg de gelée


-4kg de pommes
-2.5 kg de sucre en morceaux
-2 citrons non traités

Laver et essuyer soigneusement les fruits. Couper les citrons en fines rondelles et les jeter au fur et à mesure dans une bassine pleine d’eau. Compter un litre d’eau par kg de pommes.
Couper les pommes en rondelles en gardant le cœur et les pépins et les jeter au fur et à mesure dans l’eau citronnée. Porter à ébullition et poursuivre la cuisson à feu doux jusqu’à ce que les pommes commencent à fondre.
Les verser sur un tamis fin placé sur une grande jatte. Laisser le jus s’égoutter pendant quelques heures avant de le verser dans la bassine à confiture.
Ajouter le même poids de sucre et faire cuire doucement jusqu’à ce qu’un peu de gelée versée sur une assiette froide se fige. Ecumer et mettre en pots.

mercredi 12 septembre 2007

Pour Mamina


Aujourd'hui, bonne résolution, j'ai décidé de poster (enfin) ma recette de gâteau au chocolat pour Mamina. Je l'avais déjà évoquée il y a quelques temps mais voici le moment pour moi de rentrer un peu plus dans les détails.

Cette recette pour moi est très spéciale. Je l'avais testée pour la première fois il y a un an, et elle est devenue au fil de l'année qui vient de s'écouler (je parle bien sûr en terme d'année scolaire) synonyme de fête mais pas n'importe lesquelles, des fêtes d'anniversaires!!! Les 20 ans en particulier (à propos, le truc qui n'a rien à voir, vous prononcez le t ou pas au bout? Parce que je me suis fait embêtée en stage à propos de ça donc, je voulais savoir si ça avait été justifié ou pas).

Alors pour en revenir à ce que je disais plus haut, oui les fêtes d'anniversaires. Petit retour en arrière, il y a presque un an ( ça passe vite) pour mes 20 ans. J'avais invité quelques amis pour ce que l'on appelle de façon assez pompeuse je trouve un apéro dinatoire et j'avais terminé par ce gâteau. Il a fait l'unanimité si bien que mes copines m'ont presque toutes piqué la recette. Et voilà, l'histoire était en marche...

Ce gâteau, on l'a retrouvé aux 20 ans de Vanessa, Dorothé l'a servi également dans sa famille pour les siens, et j'ai failli le faire pour l'anniversaire de Juliette.
D'ailleurs, j'ai fait un petit montage où vous pouvez voir à gauche la version de Vanessa, et à droite la mienne.
Et oui, Vanessa est une artiste, mais moi j'avais choisi la simplicité, assiettes en carton et gobelets en plastique....
J'ai également refait la recette pour ma fin de stage en juin, et il s'est taillé son petit succès.
Bref, tout le monde l'aime ce cake fondant au chocolat noir

Pour 6 personnes :
-2 œufs
-1 yaourt
-150 g de farine
-170 g de sucre
-200 g de chocolat noir à forte teneur en cacao
-2 cuillères à café de levure chimique
-10 cl d’huile


Préchauffer le four à 180°C. Dans un saladier, travailler bien au fouet les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le yaourt, puis la farine et la levure chimique.
Incorporer petit à petit l’huile et mélanger jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajouter le chocolat fondu et bien mélanger.
Verser le tout dans un moule beurré et fariné et le mettre au four pendant 35 min. La cake au chocolat doit encore être fondant à l’intérieur.

Comme j'avais recopié cette recette il y a un an, je ne suis plus sûre de la source, mais je crois qu'il venait du magasine Avantage. Par contre, 35 min de cuisson, ce n'est vraiment pas assez.

mardi 11 septembre 2007

C'est dans les vieux classeurs qu'on trouve les bons cookies!


Je disais ici que j'avais trouvé MA recette de cookies.

Il faut savoir déjà ce que j'aime chez un cookie. Et bien, c'est les pépites de chocolat bien présentes, leurs croustillants, un peu comme ceux du commerce, et surtout qu'ils ne soient pas trop sucrés.
Avant de créer ce blog, je me promenais souvent sur la blogosphère à la recherche de recettes à tester, et j'avais vu sur pas mal de blogs cette recette, présentée comme étant LA meilleure avec la petite légende urbaine qui l'accompagnait. Ces cookies, je les ai essayés, deux fois.
La première fois, j'avais du les faire un petit peu trop cuire, le croustillant y était, mais ils étaient un peu trop sucrés ( bon, en fait, je pense que c'était le sucre qui avait un peu caramélisé à la cuisson). La deuxième fois, je les ai faits un peu moins cuire, mais la texture là ne m'a pas du tout plus. Bref, j'ai décidé de laisser tomber cette recette car elle ne m'avait jamais vraiment convaincue.
Suite à ça, je m'étais promis de réessayer autre chose quand une envie de cookies me reprendrait. Ma mère m'avait en plus dit que dans son classeur de recette, elle en avait une qui serait un peu dans le style que je recherchais.
Et il y a une semaine , j'ai eu envie de cookies, et j'ai donc feuilleté le fameux classeur. Je suis tombée sur une recette que j'avais recopié de ma main d'enfant, ça m'a fait un peu drôle d'ailleurs, de voir comme mon écriture avait changé.

Bref, si je l'avais recopiée quand j'étais petite, c'est qu'elle devait être bonne, mais elle ne m'avait pas marquée tant que ça cette recette, puisque je ne me souvenais plus du tout de la gueule et du goût de ces cookies. Mais j'ai vite réparé ça en la testant illico.

Au final, j'ai obtenu des cookies légers, avec un croustillant qui se garde longtemps, aussi bons tièdes que refroidis,(non je n'ai pas tué mes cookies ;-) ) et surtout pas trop sucrés. Bref, je garde cette recette!!



-115 g de beurre ramolli
-25 g de sucre semoule
-25 g de sucre roux
-1 œuf entier
-190 g de farine
-1 sachet de levure chimique tamisée

Faire blanchir le beurre en le fouettant vigoureusement. Ajouter les sucres et battre le mélange jusqu’à ce qu’il soit bien lisse. Ajouter l’œuf entier et bien mélanger l’ensemble.
Incorporer la farine et la levure sans trop travailler la pâte.
Ajouter les pépites de chocolat et bien mélanger.
Préchauffer le four à 210 °C (th 7) et faire cuire des petits tas de pâte bien espacés 10 à 15 minutes.
Laisser refroidir sur une grille.
Les miens étaient aux pépites de chocolat au lait et noir, avec des noisettes.

Un peu de blabla... sur moi, bref j'ai été tagguée ;-)

Par Eryn.
Et en plus c'est mon tout premier tag, ce qui me fait très plaisir :-)

Attrapez le livre le plus proche, allez à la page 18 et écrivez la quatrième ligne. "Le contremaître Manca parapha la page et la tendit au jeune pointeur qui l'assistait" pour ceux que ça intéresse, ce n'est pas un livre sur le travail en usine, mais un roman de Marc Levy
Quelle est le dernière chose que vous ayez regardée à la télévision? le journal télé
En dehors du bruit de l’ordinateur, qu’entendez-vous? de la musique!! J'en écoute toujours quand je suis sur mon pc, en ce moment, c'est Never Let you go de Third Eye Blind
Quand vous êtes sortie la dernière fois, qu’avez-vous fait? J'ai fait les boutiques avec une amie, et découvert un petit café sympa où on peut boire des cafés originaux dans le Vieux Lille
Que portez-vous ? Pantalon léger,T-Shirt, ballerines (comment ça? pas de bottes, de doudounes, d'écharpe, ba oui, le nord de la France, c'est pas le grand nord non plus, ça me fait toujours rire d'ailleurs quand on voit l'opinion qu'ont certaines personnes du Sud sur notre belle région ;-))
Quand avez-vous ri pour la dernière fois? hier, pour pleins de petites raisons, mais sinon, mon dernier gros fou rire? je ne sais plus vraiment.
Qu’y a-t-il sur les murs de la pièce où vous êtes ? De la tapisserie rosée et des cadres avec pleins de chats.
Avez-vous vu quelque chose d’étrange aujourd’hui ? Oui, mon frère n'étant pas en train de faire la grasse mat! Mais bien sûr, il a repris les cours ;-) c'est sûr qu'après deux mois où il ne se levait pas avant midi, c'est étrange sur le coup non?
Quel est le dernier film que vous avez vu ? Un dvd ça compte? si oui, c'est prête moi ta main hier soir.
Si vous deveniez multimillionnaire dans la nuit, quelle est la première chose que vous achèteriez ?
- Version " légère " : une chocolaterie, mais pas n'importe laquelle, c'est de Charlie et la chocolaterie, moi aussi, je veux naviguer sur une rivière de chocolat chaud et produire des chewing gums qui nous transforment en myrtilles!

- Version sérieuse : je mettrai une grande partie de cet argent dans la protection de l'environnement, et dans la recherche contre la maladie d'Alzheimer.
Dites nous quelque chose de vous que nous ne savons pas encore ? Il y a plein de choses de moi que vous ne savez pas encore, j'ai donc, le choix, .... je suis une carabine, qu'est ce que c'est ça? et bien, c'est la devinette du jour ;-) j'attends vos réponses!

Aimez-vous danser ? Oui, le rock surtout
Avez-vous déjà pensé vivre à l’étranger ? Non, pas vraiment

Quel serait le prénom de votre enfant si c’était une fille? jamais réfléchi à ce sujet, ça ne me parait pas quelque chose de concret au jour d'aujourd'hui
Si c’était un garçon ? idem
Que voudriez-vous que Dieu vous dise lorsque vous franchirez les portes du paradis déjà, je voudrai que cette conversation arrive dans un avenir lointain et sinon, ça serait en rapport avec la question 11 ;-)


Par contre, comme suggestion de personne à aller tagguer, et bien, je mets ce questionnaire en libre service, si quelqu'un le veut il le prend ;-)

dimanche 9 septembre 2007

Une bonne chose de faite

Vous trouverez après ceci l'index de mes recettes. J'ai préféré le faire maintenant vu que j'avais un peu de temps, car du temps, je vais en manquer à la reprise des cours...
Profitez en pour (re)découvrir mes recettes, et même si pour l'instant, elles ne sont pas encore nombreuses, cet index n'est appelé qu'à une seule chose, grandir!!

Index des recettes

Cakes
Confitures, Gelées, Pâtes à tartiner
Crêpes

Desserts/Goûters

Gâteaux

Petit Tour de France
-Direction l'Est :
Américains
Butterbredele
Cake au vin rouge
Croquets de Bar-sur-Aube
Kugelhöff
Pain d'épices
Pains d'épice de Saint Nicolas
Sablés à la cannelle
Sablés Viennois au praliné
Tarte au fromage blanc alsacienne
Vanillekipferl (bredele)

-Sans direction :
Biscuits moelleux au chocolatBiscuits au chocolat fourré au nutella
Carrés Chocolat/gaufrettes vanille
Carrés au chocolat fondants et craquantsCongolais (version classique et version noisette)
financiers au nutella de Cyril Lignac
Financiers chocolat et fruits secs de C Felder
Palets cerise/confiture
langues de chat
madeleinesmadeleines nutella/caramel au beurre salé
Merveilles (petits beignets)
Sablés Damiers
Sablés extrémités chocolatées
sablés café, glaçage chocolat
sablés tout fondants au chocolat
sablés spiralésRose des sables aux Mars
Tuiles aux amandes
Tartes
Spécialités d'ailleurs
-Un petit tour dans le pays de l'oncle Sam :
Angel Food Cake
brownie américain
Brownie coeur fondant coco
brownie très rapide aux noix
Brownie de la Saint Valentin au gingembreLE meilleur brownie du monde
Browkie
Carrot Cake
Cheese Cake
Cheese Cake de Friends
Cheese Cake des Anges de Val
Cheese Cake Bailey's Kit Kat
Cinnamon Rolls ( petites brioches roulées fourrées à la cannelle)
Chocolate Streusel Coffee Cake
Cookies (Avoca Chocolate Chip Cookies)
cookies amandes et chocolat
Cookies adaptés du browkie
Cookies aux flocons d'avoine et pépites de chocolat
cookies de mon enfancecookies décadents tout chocolat
cookies noix/pépites de chocolat blanc
Cookies aux pépites de chocolat
Cookies Laura Todd aux pépites de chocolat
Cobbler de pêches de Jamie Oliver
Cupcakes glaçage carambar
Cupcakes meringués au citron
Fairies Cupcakes
muffins moelleux au coeur de nutella
muffins aux éclats de gourmandiseMuffins au Salidou
muffins aux pépites de chocolat
muffins menthe chocolat de Stéphane Glacier
muffins de Bree (Desperate Housewives)
Muffins d'automne
Muffins à la noisette et au café
Muffins chocolat-praliné
Oreos Home Made
PancakesPancakes de Rose Bakery

-Plus au Sud :
Amaretti
Pain de Saint Basile ou Vassilopia ( Grèce)
Mantecaos (Espagne)

-Plus à l'Ouest :
Beijinhos
coco/ Chocolat (Brésil)

Viennoiserie

Thèmes de Saison
Léger